Je suis responsable envers vous

Chers résidents du Nord,

J’aimerais vous parler au sujet de ma première journée au poste de directeur général du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est.

Le matin du 22 janvier, j’ai passé la première heure à m’entretenir avec les membres de ma nouvelle équipe. Certains étaient dans la salle avec moi, d’autres m’ont rejoint par téléphone ou par vidéoconférence de partout dans la région. Voilà la technologie à son meilleur pour réunir tous les 700 employés de la région. Il était important pour moi de passer ma première journée avec l’équipe dévouée de résidents du Nord travaillant au RLISS chaque jour pour renforcer le système de santé du Nord-Est de l’Ontario.    

Je crois qu’il faut habiliter les gens pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes et jouer un rôle important, qui, dans ce cas, consiste à améliorer la santé et le bien-être des communautés dans lesquelles ils vivent et travaillent.

Saviez-vous que les « gens » sont au haut de la liste des valeurs actualisées du RLISS du Nord-Est? Je suis entièrement d’accord avec ces valeurs – la confiance, les soins, la collaboration, la responsabilité, l’innovation – et surtout avec l’énoncé de valeur « Les gens sont ce qui compte vraiment. »

Pendant ma première journée, j’ai voulu partager mon histoire avec eux et commencer à entendre les leurs.  

J’ai grandi à Ottawa, et le français était la langue d’usage chez nous. Maintenant, je vis à North Bay et j’ai quatre enfants, donc je passe la majorité de mon temps libre à des matchs de hockey ou de volley-ball. Je patine aussi sur la patinoire extérieure dans notre quartier.    

En tant que directeur général du RLISS du Nord-Est, je travaillerai au bureau de North Bay en passant quelques jours par semaine aux autres bureaux pour rencontrer les membres de mon équipe, les fournisseurs de services de santé, les dirigeants communautaires, les résidents du Nord ainsi que nos nombreux précieux partenaires.

J’ai œuvré dans le domaine des soins de santé depuis de nombreuses années, ayant occupé les postes suivants : chef des opérations de l’Hôpital St. Francis Memorial à Barry’s Bay, planificateur principal pour le RLISS de Champlain, conseiller principal de la planification et adjoint au président-directeur général de l’Hôpital Montfort à Ottawa, et plus récemment président-directeur général de l’Hôpital de Mattawa et administrateur du Maison de soins infirmiers Algonquin.    

Ce qui m’inspire dans mon travail, c’est d’établir une relation avec les patients et d’apprendre au sujet de leurs expériences. À ma première journée, j’ai raconté à mon équipe une histoire qui a changé ma perspective en tant que dirigeant en soins de santé.

…...................................

Un médecin examinait un patient aîné Navajo, qui lui a demandé s’il savait danser. En sachant que la danse pourrait faire partie des traditions culturelles de l’aîné en matière de guérison, le médecin a répondu qu’il ne savait pas danser, mais il serait disposé à apprendre si l’aîné lui montrait comment. L’aîné a répondu que oui, il peut indiquer les pas à suivre mais c’est au médecin d’entendre la musique.

Afin de fournir des soins de qualité, il faut que nous entendions la musique. Oui, nous pouvons effectuer toutes les étapes tactiques, mais entendons-nous ce que disent les patients, familles et soignants au sujet de leurs besoins et souhaits pour vivre bien et en bonne santé? Pour moi, la voix du patient doit être au cœur de tout ce que nous faisons. Si nous n’entendons pas la musique, nous ne fournissons pas des soins de qualité axés sur le patient.

Je crois que nous sommes définis par la population que nous servons. Ma priorité à titre de directeur général du RLISS du Nord-Est, c’est de servir au mieux les intérêts des résidents du Nord. Je concentrerai donc mes efforts sur cela.  

J’ai hâte de rencontrer beaucoup d’entre vous dans les prochains mois à mesure que je parcours la vaste région du RLISS du Nord-Est.

Merci, Thank you, Miigwetch!

Jérémy Stevenson