Services de santé en français

 

Aperçu

Le RLISS du Nord-Est croit que le système de santé doit être guidé par un engagement à l’égard de l’équité et du respect de la diversité au sein des collectivités lorsqu’il dessert la population de l’Ontario et respecter les exigences de la Loi sur les services en français (LSF) lorsqu’il dessert la communauté francophone de l’Ontario.

La langue et la culture jouent un rôle essentiel dans la prestation de services de santé. Étant donné qu’environ le quart de la population de la région du Nord-Est est francophone, le RLISS du Nord-Est s’engage à développer une approche intégrée envers les services en français. Il s’agit d’assurer une intégration verticale des services en français dans chaque priorité du RLISS du NE et d’inclure, en vertu de la vision et la mission du RLISS du NE, un concept intégré pour la prestation de services en français.

Profil de la population francophone du RLISS du Nord-Est

La région du RLISS est culturellement et linguistiquement dynamique et diversifiée. Selon le recensement de 2011, il y a 125 085 francophones dans la région et ceux-ci représentent presque 22 p. 100 de la population totale. C’est le nombre le plus élevé de francophones, par région, dans la province.

La proportion la plus élevée de francophones se trouve dans le district de Cochrane, tandis que Sudbury, Nipissing et Temiskaming en comptent également un nombre important.

Selon le recensement de 2011, la population totale de francophones est répartie comme suit entre les régions de planification.

Région de planification du RLISS du N.-E.    Population totale    Nombre total de Franco-   
phones
Proportion de Franco-
phones
Algoma 115 870 7 410 6,40 %
Cochrane 77 831 36 395 46, 76 %
Côtes de la baie James et de la baie d’Hudson 5 407 30 0,55 %
Nipissing et Temiskaming 125 954 27 915 22,16 %
Sudbury, Manitoulin et Parry Sound 226 082 48 335 21,38 %

Responsabilité des RLISS

En vertu de la Loi de 2006 sur l’intégration du système de santé local, les réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) doivent respecter les exigences de la Loi de 1986 sur les services en français (LSF) par rapport à la planification, au financement et à la surveillance des services de santé dans le système local. Pour ce faire, ils doivent engager la population francophone des régions qu’ils desservent.

En tant que sociétés de la Couronne et planificateurs de services de santé, les RLISS doivent assurer l’accès aux services en français et l’accessibilité de ceux-ci à l’échelon local. Ils doivent aussi remettre au Ministère un rapport concernant leurs initiatives de planification liées aux services en français. Le Ministère comptera sur les RLISS pour surveiller l’évolution des services en français parmi les fournisseurs de services de santé de leur zone géographique.

Dans le cadre de leur entente de responsabilisation avec leur RLISS du NE, tous les fournisseurs de services de santé désignés ou identifiés doivent rendre des comptes par rapport aux services en français.

Liens pertinents