Les fonctions de planification et de financement du système de santé du RLISS du Nord-Est font maintenant partie de Santé Ontario, un organisme gouvernemental chargé de veiller à ce que les résidents de l'Ontario continuent de recevoir des services de soins de santé de grande qualité à l’endroit et au moment où ils en ont besoin.

Les soins de santé pour Autochtones

Cree_Vision

Niigaanaabwin.
Ezhi gshkitoong go waani zhi mino yang naadgo wendming pii ndo wendaagog.

Survol

Nous continuons à collaborer pour faire progresser des initiatives de santé touchant les Autochtones. Ces initiatives visent l’amélioration de l’accès et de la coordination des soins et services de santé pour les Autochtones du Nord.

Chaque année, nous investissons plus de 39 millions de dollars afin de soutenir les soins de santé de première ligne fournis aux Autochtones habitant le Nord-Est de l’Ontario.

Au cours des dix dernières années, nous avons échangé avec des centaines de groupe de direction des Autochtones, de communautés et de fournisseurs de services de santé. Les priorités portant sur le renforcement du système de soins pour les résidents du Nord-Est reflètent les résultats de ces échanges.

Population autochtone dans la région

La diversité de la population autochtone de la région du Nord-Est comprend les groupes culturels identifiés des Cris, des Ojibways, des Odawas, des Algonquins et des Métis. Ils représentent environ 11 % de la population totale du Nord-Est de l’Ontario.

En général, les Autochtones ont un état de santé inférieur à celui des autres résidents du Nord. Les problèmes de santé principaux touchant les Autochtones incluent : 

  • taux plus élevés de maladies chroniques complexes sur le plan médical comme le diabète, l’hypertension et les troubles de santé mentale;
  • vieillissement physique prématuré à cause de multiples maladies chroniques;
  • plus de cas de problème de santé mentale, de maladies chroniques et de problèmes de santé buccodentaire chez les Autochtones;
  • forts taux de suicide et d’idéation suicidaire;
  • surreprésentation des membres des Autochtones dans les services de traitement de la toxicomanie dans le Nord-Est de l’Ontario.

Plan d’action en matière de réconciliation – Services de santé pour les Autochtones du Nord-Est

Le 21 septembre 2016, le RLISS et le CLSSA ont lancé le Plan d’action en matière de réconciliation – Services de santé pour les Autochtones du RLISS du Nord-Est.

Ce plan représente une première étape importante dans le parcours vers un système de soins qui aborde les iniquités flagrantes en matière de santé au sein de la population autochtone du Nord-Est. Ce plan a été créé dans un esprit de réconciliation, de compréhension mutuelle et de respect.

Le Plan d’action repose sur quatre orientations stratégiques : Occasions (Est); Relations (Sud); Connaissances et compréhension (Ouest); Durabilité et évaluation (Nord). Sa mise en œuvre sera guidée par la roue médicinale – une approche largement reconnue qui représente la totalité, l’équilibre et l’interrelation. Chaque orientation stratégique fait partie intégrante de la réussite du plan.

Nous collaborerons avec ses partenaires pour mettre en œuvre ce plan d’action et continuer à combler les lacunes dans les disparités liées à la santé et au bien-être des Autochtones du Nord.

Sécurité culturelle autochtone

Nous sommes concentré sur l’augmentation des possibilités de formation pour les fournisseurs de services de santé dans la région. Cela est nécessaire dans les systèmes de santé et de santé mentale afin de mettre en lumière les préjugés des fournisseurs de services de santé et les répercussions de la colonisation qui continuent d’affecter l’accessibilité des services et les résultats de santé pour les populations autochtones.

Pour appuyer ces efforts, nous  finançons périodiquement des places, à un nombre limité, afin d’offrir une formation en ligne sur la sécurité culturelle autochtone aux fournisseurs de services financés.

Si vous êtes un fournisseur de services financé par le RLISS, et vous voulez en savoir plus au sujet de la formation en sécurité culturelle autochtone, communiquez avec Darlene Orton (coordonnées ci-dessous).

Liens pertinents