Les préposés aux services de soutien à la personne dans le Nord-Est

Pour plus d'informations sur les Journées de planification pour les préposés aux services de soutien à la personne, cliquez ici.

 

Qu’est-ce qu’un préposé aux services de soutien à la personne?

Un préposé aux services de soutien à la personne (PSSP) est un travailleur de la santé qui aide les gens à accomplir leurs tâches quotidiennes, notamment s’habiller, manger, faire des exercices, se déplacer et d’autres choses qui contribuent à ce que les patients se rétablissent ou vivent confortablement. Certains PSSP travaillent dans des hôpitaux ou des foyers de soins de longue durée, mais dans le secteur des soins à domicile et en milieu communautaire, ils aident les gens là où ils habitent, à savoir leur domicile.

Pourquoi devenir PSSP?

  • Un travail gratifiant – en tant que PSSP, vous améliorez la vie des gens, que ce soit en leur permettant de vivre en toute autonomie à domicile ou en rehaussant leur qualité de vie dans un foyer de soins de longue durée ou à l’hôpital. Les PSSP offrent des soins utiles et empreints de compassion à leurs clients, dont l’âge varie des jeunes enfants aux personnes âgées.
  • La sécurité d’emploi – il y a une pénurie de PSSP dans le Nord-Est et dans l’ensemble de l’Ontario. Alors que la population vieillit, les PSSP seront toujours recherchés.
  • Un horaire souple – de nombreux emplois de soutien à la personne, tout particulièrement dans le secteur des soins à domicile et en milieu communautaire, offrent des horaires de travail souples.
  • Une courte formation – l’attestation prend de quatre mois à un an. De plus, certains employeurs donnent la formation ou offrent de la payer.
  • Des possibilités de se spécialiser – les PSSP apprennent toujours au travail et il y a de nombreuses possibilités de se spécialiser et de suivre une formation pour s’occuper de groupes particuliers de clients, notamment les personnes atteintes de cécité ou d’une déficience visuelle, les personnes souffrant de démence, les patients qui reçoivent des soins palliatifs et les autistes.

Vous voulez en savoir plus?

La pénurie de préposés aux services de soutien à la personne dans le Nord-Est

Dans la région du Nord-Est, comme pour d’autres régions dans l’ensemble de la province, la pénurie de PSSP a une incidence sur le système de soins de santé. Pour les clients des soins à domicile et en milieu communautaire, cela signifie que leur nom peut se retrouver sur une liste d’attente pour un service ou qu’ils peuvent rater des visites de PSSP. Les foyers de soins de longue durée ont des problèmes de dotation et se retrouvent en manque de personnel pour certains quarts de travail. Cette pénurie touche aussi la capacité des hôpitaux du Nord-Est de l’Ontario à donner leur congé aux patients en temps opportun, car les patients attendent que des fournisseurs communautaires puissent s’occuper de nouveaux clients. Même s’il y a eu des difficultés au chapitre des ressources humaines en santé dans le passé, la situation est devenue plus marquée dans les régions urbaines et rurales.

Le RLISS du Nord-Est a pris de nombreuses mesures et a essayé de nouvelles initiatives pour mieux tirer parti de la main-d’œuvre actuelle et pour communiquer le message selon lequel plus de PSSP sont recherchés, y compris : l’adoption d’un modèle d’établissement d’horaires en partenariat avec les clients; soutenir les salons de recrutement des PSSP; orienter le recours aux infirmières auxiliaires autorisées pour les patients à besoins élevés plutôt qu’aux PSSP; financer la Société canadienne de la Croix-Rouge afin de créer un programme de PSSP adapté à la culture pour les personnes qui vivent dans la communauté côtière de la baie James; financer des projets pilotes de collaboration entre des foyers de soins de longue durée et des collèges; faire l’essai d’un modèle de regroupement des soins à l’intention des maisons de retraite; mettre en place un nouveau modèle de soins de quartier dans des secteurs où habitent de nombreuses personnes âgées. Il convient toutefois d’adopter une approche régionale dans le cadre de laquelle plusieurs intervenants doivent assumer la responsabilité de contribuer à accroître cette main-d’œuvre.

Le Groupe de travail sur les PSSP du RLISS du Nord-Est conçoit un plan d’action

Au printemps 2018, un groupe de travail régional sur les PSSP a été formé au RLISS du Nord-Est. Il est composé de membres du personnel du RLISS du Nord-Est et de plusieurs partenaires, y compris un PSSP, des fournisseurs de soins à domicile et en milieu communautaire, des foyers de soins de longue durée, un établissement postsecondaire et une organisation pour l’emploi. L’objectif est de déterminer des mesures pour relever les défis associés au recrutement des PSSP et à leur maintien en poste, de même qu’à la pénurie dans le Nord-Est. Il a reçu comme mandat de concevoir un plan d’action comprenant un certain nombre de solutions à court terme et à long terme. Dans le plan d’action du Groupe de travail (terminé en novembre 2018), on a relevé plusieurs domaines prioritaires, notamment la surveillance et la coordination, les conditions de travail et la rémunération ainsi que la collaboration et l’innovation.

Cliquez ici pour lire le plan.

Mise en œuvre du plan – Comité directeur régional des PSSP

Un comité directeur régional des PSSP est actuellement formé pour mettre en œuvre ce plan. (Février 2019) Ses membres formeront des groupes de travail pour mettre en œuvre de nombreuses mesures établies par le plan, solliciter les commentaires et communiquer les renseignements provenant de leurs secteurs respectifs, offrir des ressources en nature dans la mesure du possible pour appuyer les travaux du comité et soutenir les efforts déployés par le comité.